C’est un jour particulier puisque le premier album studio d’Ophélie Winter, No Soucy !, fête tout juste c’est 25 ans. Pour marquer l’évènement, un collectif sur Instagram s’est organisé autour du #Nosoucy25 pour que la chanteuse flirte à nouveau avec les Charts en 2021…

2021 marquera-t-elle le retour à la musique d’Ophélie Winter ? Retour en arrière… Il y a 25 ans le célèbre Virgin Mégastore des Champs Elysées, aujourd’hui fermé, ouvrait ses portes à minuit pétante pour accueillir en grande pompe le premier album d’Ophélie Winter. Un sacré coup de vieux me direz-vous ?  Pas pour « No Soucy ! » qui reste pour beaucoup intemporel.

C’est avec une pointe de nostalgie et une grande envie de faire connaître à la nouvelle génération les talents musicaux d’une artiste trop souvent sous-estimée que le #NoSoucy25 inonde les réseaux depuis plusieurs jours.

En 2021, rendre hommage au talent de la chanteuse…

Comment rendre hommage à cet album ? Il a démocratisé le RnB en France et permis à Ophélie Winter de devenir une icône des années 90, entre autres. D’ailleurs, cette dernière s’apprête à publier son autobiographie « Résilience« .

C’est par le tube Dieu m’a donné la foi que l’histoire a réellement commencé il y a 25 ans. Donc, c’est grâce à cette chanson que l’hommage sera rendu en 2021.

Ainsi, rassemblé autour du #NoSoucy25, le collectif d’instagrameurs, admirateurs de la chanteuse ou non, lance le pari fou de refaire flirter le premier hit de la belle avec les Charts. Depuis hier soir, Dieu m’a donné la foi fait à nouveau son entrée dans le classement ! Loin encore de réintégrer le podium, un engouement prend forme et montre à quel point Ophélie Winter manque au public français.

Peut-être, ce petit cadeau donnera envie à la chanteuse de revenir à la musique en 2021 ? Ophélie, si tu nous lis…

Le collectif #NoSoucy25 : 

 

News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.